Le moyen standing au secours de l’immobilier à Marrakech et au Maroc

vente villas Maroc

Depuis quelque temps, on observe une baisse d’environ 28% dans le nombre de mises en chantier de logements faites dans le secteur immobilier à Marrakech et au Maroc. Ces chiffres sont causés par la baisse du nombre de mises en chantier dans le segment des logements sociaux, mais aussi une perte d’engouement des promoteurs pour le marché immobilier marocain. En effet, on se rend compte grâce aux chiffres présentés par le ministère de l’habitat, que le nombre de demandes d’autorisation pour des projets a fortement diminué depuis 2012. Le problème avec la baisse des mises en chantier, est que le cycle de production des logements au Maroc est d’environ deux ans, du coup pendant deux ans, l’on peut s’attendre à ce qu’il y’ ait une baisse dans les unités de logement au Maroc. Par contre, on se rend compte que les segments du moyen standing, du haut standing et des villas sont assez stables et gardent un rythme assez raisonnable. Plus d’informations sont disponibles sur le site Cotemedina.

Le moyen standing dans l’immobilier à Marrakech en 2013

Les segments du moyen, du haut standing et des villas sont une contribution positive dans les statistiques des mises en chantier. On constate que ces différents segments totalisent ensemble 36 791 unités de logement pour le compte de l’année 2013, alors qu’en 2012 ce chiffre était de 33 963, soit une hausse de 8%, et cela dans l’immobilier à Marrakech ou dans les autres villes du pays. Cette hausse est surtout provoquée par les logements du segment moyen standing. Ce segment voit affluer les demandes toujours plus fortes et fait intervenir de plus en plus de promoteurs qui souhaitent faire des affaires et profiter de satisfaire la demande croissante. On peut aussi considérer l’effet positif qu’a eu le dispositif de subvention des logements pour les populations faisant partie de la classe moyenne. Même si cette subvention n’est encore qu’à ses balbutiements, on totalise déjà 6 193 logements lancés sur l’étendue du territoire, répartis en 2513 pour le secteur privé et 4 256 pris en charge par Al Omrane.

Il est important de préciser que les logements produits en 2013 sont achevés et sont assez bien orientés. Environ 166 556 unités, qui comprennent aussi des lotissements ont été achevé dans l’année 2013, bien plus qu’en 2012 qui a enregistré la production de 145 536 unités. Soit une hausse globale de 17%. Précisons que ces unités ont été produites autant dans le secteur immobilier à Marrakech que dans les autres régions à fort potentiel du pays. Ces chiffres sont le résultat de mises en chantier assez fortes durant les dernières années. Gardons à l’esprit que le ministère de tutelle a pour objectif la production de 170 000 unités par an à l’horizon 2016, dans le but de diviser en deux le déficit en logements que l’on observe actuellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *